7 février 2024
Dépistage de la dépression post-partum
En France, la dépression du post-partum touche entre 10% et 15% des mères. Afin de prévenir et accompagner les mamans qui peuvent présenter une souffrance psychique potentiellement génératrice de troubles de type dépression du post-partum, la Polyclinique Méditerranée de Perpignan propose une prise en charge en Hôpital de jour Post Natal. Elle dispose également maintenant d’un hôpital de jour prénatal pour les mamans n’ayant pas de suivi de médical complet.

Un hôpital de jour pré et post-natal pour dépister notamment la dépression du post-partum à la Polyclinique Méditerranée

En France, la dépression du post-partum touche entre 10% et 15% des mères. Afin de prévenir et accompagner les mamans qui peuvent présenter une souffrance psychique potentiellement génératrice de troubles de type dépression du post-partum, la Polyclinique Méditerranée de Perpignan propose une prise en charge en Hôpital de jour Post Natal. Elle dispose également d’un hôpital de jour prénatal pour les mamans n’ayant pas de suivi de médical complet.

L’Hôpital de Jour (HDJ) post-natal est proposé entre 3 et 4 semaines après l’accouchement pour permettre aux mamans de bénéficier d’un suivi médical complet en une seule demi-journée. Il apporte une réponse aux besoins des mamans qui nécessitent un suivi médical plus approfondi après leur accouchement. 

L’hôpital de jour prénatal  

L’hôpital de Jour prénatal permet, lui, de faire un bilan à des mamans qui n’ont pas de suivi médical de grossesse complet. La grossesse est une période de réaménagement physique et psychique très intense. Elle peut faire réémerger des conflits intérieurs de manière soudaine et parfois violente. Être à l’écoute du vécu de ces métamorphoses assez tôt dans la grossesse peut permettre aux femmes d’être mieux accompagnées pendant leur grossesse, pour leur accouchement et la mise en place des premiers liens avec leur bébé. 

L’équipe pluridisciplinaire de l’HDJ est composée de :

  • une sage-femme qui assure le suivi médical,
  • une auxiliaire de puériculture qui répond aux questions sur les soins du bébé et aborde la prévention des risques de la vie du nourrisson,
  • une psychologue pour dépister et prendre en charge au niveau psychologique,
  • une diététicienne pour faire le point sur l’équilibre alimentaire et informer sur les besoins spécifiques de la femme allaitante. 

Réduction des risques de complications postnatales

La Polyclinique Méditerranée de Perpignan est convaincue que ce service contribue à réduire les risques de complications postnatales et à favoriser la santé et le bien-être des mamans et des bébés.  

La dépression du post-partum se manifeste dans les 6 premières semaines pour plus de la majorité des femmes puis entre le 9ème et 15ème mois du post-partum. Il ne doit pas être confondu avec le babyblues qui survient dans les jours qui suivent la naissance et qui reste un événement physiologique classique. Les symptômes caractéristiques de la dépression du post-partum peuvent aller d’un sentiment d’inadaptation aux besoins du bébé jusqu’à un sentiment d’incapacité physique à répondre aux besoins du bébé ou à une absence de plaisir à pratiquer les soins. L’anxiété, les pleurs, l’irritabilité ou encore l’agressivité font également parties des symptômes de la dépression du post-partum. Être à l’écoute du vécu des métamorphoses physique et psychique assez tôt dans la grossesse peut permettre aux femmes d’être mieux accompagnées durant cette période pleine de bouleversement. 

 

Découvrez nos autres actualités sur le thème « Les cliniques et hôpitaux privés innovent »

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Un jour sans fin

Comme dans le célèbre film « Un jour sans fin », les acteurs de santé ont l’impression de revivre inlassablement le même scénario : depuis un an, nous avons multiplié les signaux d’alarme, notamment au regard des conséquences de l’inflation sur la soutenabilité financière des établissements de santé. Tout ce que nous avions anticipé s’est réalisé, et a même dépassé nos craintes : une étude sectorielle étayée montre qu’en l’état, 53% des cliniques et hôpitaux privés seront en déficit en 2024, avec une capacité d’investissement réduite de 75%…

lire plus

Un centre de chirurgie ambulatoire autonome

Pilier du groupe GBNA Santé, la Clinique d’Arcachon a inauguré en janvier, CapDune, son nouveau Centre de chirurgie ambulatoire autonome au sein du Pôle de Santé d’Arcachon. Marquant le paysage médical du territoire, cet événement majeur symbolise l’engagement continu du groupe envers l’innovation et l’excellence pour des soins de santé de proximité.
Cette inauguration a rassemblé les acteurs impliqués de son écosystème : personnel soignant et administratif de la Clinique et du Pôle de Santé, direction générale et directions des autres établissements du groupe, praticiens, partenaires, élus et autorité de tutelle.

lire plus
Share This