23 mai 2024
Développement d’une activité d’IRM à Aressy
Après plusieurs mois de travaux pour agrandir les locaux du pôle plateau technique et du pôle d’imagerie médicale de la Clinique médicale et cardiologique d’Aressy, l’établissement poursuit son évolution en accueillant sur site un appareil d’imagerie par résonance magnétique (IRM).

Développement d’une activité d’IRM  sur la Clinique médicale et cardiologique d’Aressy 

Après plusieurs mois de travaux pour agrandir les locaux du pôle plateau technique et du pôle d’imagerie médicale de la Clinique médicale et cardiologique d’Aressy, l’établissement poursuit son évolution en accueillant sur site un appareil d’imagerie par résonance magnétique (IRM) en association avec les cardiologues du groupe Pau Béarn et les radiologues du groupe Océan Imagerie.  

Une réponse au projet médical de l’établissement  

Cette installation, portée par l’Imagerie Médicale de Pau Aressy (IMPA), est née d’un projet réunissant les cardiologues (Groupe Pau Béarn), les radiologues (Groupe Océan Imagerie) et la Clinique médicale et cardiologique d’Aressy (Elsan). L’objectif de tous étant de renforcer le pôle d’imagerie médicale de l’établissement avec l’installation d’un IRM généraliste, polyvalent et pour partie dédié cœur/vaisseaux sur le site de la Clinique d’Aressy. 

L’installation de l’IRM permet de répondre à la mise en œuvre du projet médical de la clinique et à l’augmentation des besoins en imagerie en coupe en lien avec le développement des activités médicales et interventionnelles de l’établissement. L’établissement accueille chaque année plus de 8 000 patients dans les différentes spécialités médicales (Cardiologie, Pneumologie, Allergologie, Anesthésie, Néphrologie, Angiologie, Sommeil, Médecine polyvalente). 

Un accès aux soins dans des délais raisonnables et la substitution d’examens irradiants : 

« Les appareils d’IRM disponibles à proximité sur le territoire sont fortement sollicités engendrant une saturation dans les plannings et les délais d’attente pour les patients. Les délais pour obtenir un rendez-vous d’IRM étaient de plus de 4 semaines alors que l’augmentation des besoins en imagerie en coupe va se poursuivre. L’IRM installé au sein de la clinique d’Aressy permet d’obtenir un accès aux soins plus raisonnable » explique Sabine Borali, directrice de la Clinique d’Aressy.  

Par ailleurs, bon nombre d’examens scannographiques sont remplacés par des examens remnographiques qui permettent un meilleur diagnostic. Pour certaines pathologies notamment cardiovasculaires, la résolution en contraste est bien meilleure en IRM ; cela permet entre autres, une meilleure détection de la pathologie cancéreuse pour exemple. 

La substitution d’examens scannographiques par l’IRM, notamment dans le domaine cardiologique permet de diminuer les doses d’irradiation délivrées aux patients, participant ainsi à la politique de réduction des doses préconisées par les tutelles. 

Un engagement constant au bénéfice des populations locales 

La Clinique médicale et cardiologique d’Aressy s’inscrit pleinement dans la dynamique territoriale impulsée par le PRS (Plan Régional de Santé) 2018-2028 de Nouvelle-Aquitaine, notamment en matière d’imagerie médicale grâce à ce nouvel équipement. Ce plan prévoit « d’améliorer l’état de santé de la population, faciliter l’accès aux soins, lutter contre les inégalités et inclure les patients dans leur parcours de soins ». 

L’établissement s’engage de manière constante et continue à faire évoluer son offre de soins au bénéfice des populations de son territoire, permettant de répondre aux besoins de prises en charge des priorités de Santé Publique (Plan Cancer, Obésité, AVC, Maladie d’Alzheimer, …) 

L’IRM dans le domaine cardiologique 

L’IRM, dans le domaine de la cardiologie, entre autres, est principalement une technique de diagnostic qui fournit des images tridimensionnelles et en coupes de grande précision anatomique. 

Il s’agit d’une technique non invasive et sans effet secondaire connu basée sur le phénomène physique de résonnance magnétique nucléaire des protons de l’eau contenus dans l’organisme. C’est la réponse des noyaux soumis à un champ magnétique extérieur et à une excitation électromagnétique. Cette technique d’exploration non irradiante présente de nombreux atouts pour les explorations morphologiques et fonctionnelles des structures anatomiques diverses. 

L’IRM permet dans le domaine cardiologique une amélioration du service rendu d’un point de vue diagnostique, pronostique et thérapeutique. C’est un examen incontournable dans le diagnostic des cardiopathies : coronaropathie/insuffisance cardiaque/cardiopathie dilatée ; cardiopathie hypertrophique, amylose cardiaque et cardiopathies restrictives, dysplasie arythmogène du ventricule droit, péricardite constrictive, cardiopathies du sportif. 

 

Découvrez nos autres actualités sur le thème « Les cliniques et hôpitaux privés innovent »

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Share This