21 février 2024
Hospitalisation à domicile pédiatrique
Les Hôpitaux Privés de Poitiers avec notamment la Polyclinique de Poitiers et la Clinique du Fief de Grimoire développent, depuis quelques années, l’hospitalisation à domicile (HAD) en pédiatrie. Reposant sur la HAD pour patients adultes, cette prise en charge innovante, peu développée en France et gérée par une équipe pluri professionnelle, permet à des enfants âgés de 0 à 18 ans d’être suivis médicalement à domicile en néonatalogie ou pour d’autres pathologies aiguës ou à risque pour les plus âgés en leur évitant le stress de l’hospitalisation en milieu hospitalier.

Une prise en charge sur-mesure pour les enfants au sein des Hôpitaux Privés de Poitiers

Les Hôpitaux Privés de Poitiers avec notamment la Polyclinique de Poitiers et la Clinique du Fief de Grimoire développent, depuis quelques années, l’hospitalisation à domicile (HAD) en pédiatrie. Reposant sur la HAD pour patients adultes, cette prise en charge innovante est peu développée en France et gérée par une équipe pluri professionnelle. Elle permet à des enfants âgés de 0 à 18 ans d’être suivis médicalement à domicile en néonatalogie ou pour d’autres pathologies aiguës ou à risque pour les plus âgés en leur évitant le stress de l’hospitalisation en milieu hospitalier.  

Une prise en charge coordonnée

Mise en place en septembre 2018 pour la néonatalogie, l’hospitalisation à domicile s’est ensuite étendue à la rééducation et à la prise en charge respiratoire des enfants de 0 à 18 ans. Chaque jour, entre 30 et 35 enfants sont suivis dans le cadre de l’HAD par une équipe multidisciplinaire composée de 3 infirmières puéricultrices de coordination et 4 auxiliaires de puériculture, d’infirmières de soin, d’un cadre de santé, de 2 pédiatres mais aussi de psychomotriciens, d’ergothérapeutes, d’une assistante sociale, d’un psychologue et d’un kinésithérapeute.  

Laurence Taillandier, cadre de santé HAD, explique : « Nous organisons et planifions les soins en coordination avec les professionnels de la structure, de la médecine de ville et de l’hôpital le cas échéant. Nous travaillons tous ensemble et nous nous réunissons régulièrement pour échanger notamment sur des prises en charge pédiatriques complexes. Nous avons réussi à instaurer un maillage de professionnels très solide sur le département. Notre objectif à tous est de proposer une prise en charge adaptée, coordonnée et ultra personnalisée pour nos petits patients et leurs parents. Au-delà des soins, nous avons un rôle d’accompagnant sur le long terme pour les parents afin de les rassurer lors de nos visites notamment ». 

Une prise en charge généraliste

Le service d’hospitalisation à domicile pédiatrique des Hôpitaux Privés de Poitiers prend en charge diverses pathologies. Pour la partie néonatale, l’équipe suit des bébés prématurés, des bébés avec malformation congénitale ou pour des soins de rééducation tel que le neuro-développement par exemple. Le service d’HAD met aussi en place des soins classiques post-chimiothérapie, des soins palliatifs, des pansements complexes et de l’antibiothérapie intraveineuse.  

Le Dr Khaled Husseini, pédiatre au sein du service, affirme sa fierté : « Nous sommes très fiers de pouvoir offrir une qualité des soins optimale pour des prises en charge souvent aiguës et à risque. Notre accompagnement notamment pour les soins palliatifs et rééducatifs se déroule sur le long terme. Il est important d’être présents auprès des enfants et de leur famille dans ces moments difficiles émotionnellement et psychologiquement. Notre travail ne se cantonne pas uniquement aux soins, le travail d’écoute, d’éducation thérapeutique auprès des familles est tout aussi important. » 

Pour les bébés, une prise en charge des bronchiolites à domicile

La prise en charge respiratoire représente environ 22% de l’HAD de Poitiers. Le Docteur Husseini explique : « Nous avons pour particularité au sein de notre structure de prendre en charge conjointement bronchiolite, covid et grippe. Nous savons être réactifs dans la prise en charge des bronchiolites permettant de décharger les hôpitaux et les structures de ville.  Par ailleurs, notre service permet de suivre des enfants passés aux urgences sans qu’une hospitalisation soit nécessaire mais qui ont malgré tout besoin d’une surveillance de professionnels de santé. »  

L’Hospitalisation à domicile (HAD), qu’est-ce que c’est ?

L’Hospitalisation à domicile (HAD) est une structure de soins qui permet d’éviter ou de raccourcir une hospitalisation classique (avec hébergement). Elle assure au domicile du patient, des soins médicaux et paramédicaux, continus et coordonnés pour une période limitée mais renouvelable en fonction de l’évolution de l’état de santé du patient.  

Les établissements d’HAD sont des établissements de santé soumis aux mêmes obligations de santé que les établissements hospitaliers. A noter que l’actuelle réforme des autorisations prévoit dès 2024 une Mention Spécialisée spécifique pour les enfants de moins de 3 ans ; l’HAD de Poitiers déposera un dossier d’autorisation au regard de son activité très significative en pédiatrie et de la reconnaissance de son savoir-faire. 

A propos de l’HAD privée de Poitiers  

L’HAD privée de Poitiers fait partie des Hôpitaux privés de Poitiers comprenant la Polyclinique de Poitiers, la clinique du Fief de grimoire (chirurgie et obstétrique) et la clinique Saint Charles (Soins médicaux et de réadaptation). Elle propose une prise en charge complète allant des soins de nursing lourds, des pansements complexes, des soins palliatifs à la chimiothérapie et très prochainement de la transfusion sanguine ou encore à l’obstétrique et la pédiatrie sous la coordination médicale d’un pédiatre. L’HAD de Poitiers est composé de 29 collaborateurs et prend en charge 450 patients par an. 

Découvrez nos autres actualités sur le thème « Les cliniques et hôpitaux privés innovent »

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Après les coalitions, l’action !

Si les cartes du jeu démocratique de notre pays sont largement rebattues, il serait aujourd’hui bien hasardeux de se livrer à des pronostics, tant sur le casting que sur les orientations politiques. Je me contenterai donc à ce stade de formuler le même vœu que la semaine dernière : celui de la victoire in fine du parti de la raison et de la modération, au service de l’intérêt général.

lire plus
Share This