8 février 2023
Institut de Cancérologie de Bourgogne : proximité et qualité comme priorités !
Les priorités de chacun des 9 médecins radiothérapeutes et 6 oncologues qui composent l’équipe de l’Institut.

Présent dans la région depuis plus de 50 ans, l’Institut de Cancérologie de Bourgogne (ICB) est un établissement de santé qui s’engage au quotidien pour proposer aux patients les techniques de prise en charge les plus innovantes, afin de garantir une offre de soins de pointe, en proximité. « Rendre les soins accessibles pour tous » fait partie des priorités de chacun des 9 médecins radiothérapeutes et 6 oncologues qui composent l’équipe de l’Institut. À cet effet, l’ICB s’est implanté sur de nombreux sites géographiques : à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) dans les locaux de l’hôpital Privé Sainte Marie, à Auxerre (Yonne) sur le site de l’hôpital d’Auxerre, à Dijon (Côte-d’Or) dans les locaux de la Polyclinique du Parc-Drevon, ainsi qu’à Semur-en-Auxois, Beaune, Besançon, Dole, ou encore à Lons-le-Saunier. Il est aujourd’hui le premier acteur dans le traitement du cancer par radiothérapie en Bourgogne-Franche-Comté.

La présence de l’Institut de Cancérologie de Bourgogne sur ces sites bourguignons rapproche tous les patients d’un centre de traitement à même de leur offrir des soins de haute qualité, dans le but d’améliorer leur confort de vie et de limiter leurs déplacements. Des consultations avancées sont également réalisées dans différents établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté, directement au sein des structures hospitalières ou dans des cliniques, comme c’est le cas à Autun, Le Creusot et Montceau-les-Mines, afin de répondre aux besoins de la population en matière d’accès aux médecins spécialistes. Quelle que soit la localisation de la maladie, l’ICB propose une prise en charge globale du cancer, par la radiothérapie, la chimiothérapie et/ou la curiethérapie. L’Institut travaille en lien privilégié et constant avec tous les acteurs du parcours de soins, dans l’intérêt des patients. Sa philosophie s’appuie sur une logique de coopération public-privé et pousse l’établissement à engager des projets clés sur l’ensemble du territoire régional, afin d’améliorer l’accessibilité aux soins, que ce soit d’un point de vue géographique ou financier.

« Historiquement, l’Institut de Cancérologie de Bourgogne s’est toujours inscrit dans une dynamique de coopération avec l’ensemble des acteurs de santé du territoire, qu’ils soient publics ou privés. Notre objectif premier est d’assurer aux patients une prise en charge en cancérologie la plus performante qui soit et la plus proche possible de leur lieu d’habitation. Les synergies que nous créons au sein des territoires, avec l’ensemble des professionnels de santé, nous permettent de proposer un accompagnement global et multidisciplinaire aux patients ! »

Docteur Benjamin SCHIPMAN, oncologue-radiothérapeute

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – La santé « en haut de la pile » ?

La donne se précise pour la monde de la santé, avec la nomination de Catherine Vautrin comme ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités. En renouant avec la tradition des grands ministères sociaux, le périmètre ainsi défini est prometteur, propice à dépasser les cloisonnements et à éviter que les sujets ne sombrent dans quelque vortex sur le chemin…

lire plus

Le patient, au cœur de la clinique Pasteur

A la clinique Pasteur, le patient est placé au cœur du fonctionnement. Et pour proposer une
expérience patient la meilleure possible, il faut accompagner sa prise en charge de façon globale,
tout au long de son parcours, médical et non médical et prendre en compte le retour d’expérience pour améliorer nos pratiques. Pour concrétiser cette démarche, la clinique a créé une direction dédiée à la relation et à l’expérience patient : Accueil, information, préparation du séjour, services pendant le séjour, relation avec les représentants d’usagers, recueil d’expérience…

lire plus

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Un grand besoin de stabilité et de soutien

Au moment où je vous écris, nous attendons de savoir qui sera la, ou le, locataire à venir de l’avenue Duquesne. Pour les non-initiés, il s’agit de l’adresse du ministère de la Santé… Changement, continuité ? Rappelons que depuis la première élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République en 2017, ce ne sont pas moins de six ministres qui se sont succédé à cette responsabilité à ce jour, en comptant notre actuelle ministre titulaire du poste, Agnès Firmin Le Bodo.

lire plus
Share This