22 mai 2023
La FHP demande une révision de l’ONDAM 2023

L’inflation nous préoccupe particulièrement pour l’année 2023.

Nous n’ignorons pas l’enjeu de la nécessaire maitrise des dépenses publiques à laquelle le budget de la Sécurité sociale doit contribuer, mais il ne peut être fait abstraction des réalités de l’inflation et des demandes de réévaluation des salaires des professionnels pour la défense de leur pouvoir d’achat.

A ce titre, le cadre pluriannuel du financement des secteurs du soin devra prévoir des modalités d’indexation à un coût hospitalier en lien avec l’évolution de l’inflation.

La LFSS 2023 a retenu en construction une inflation de 4,3%, substantiellement inférieure aux dernières prévisions du FMI pour 2023 autour de 6 %. Les tendances d’évolution dans les établissements de santé sont encore supérieures, du fait de l’impact particulièrement marqué des coûts de l’énergie. Dans ce cadre, la campagne tarifaire des établissements de santé a intégré un financement complémentaire de l’inflation des coûts hors RH de 0,8md€. Au total, l’ONDAM 2023 a permis 0,8md€ de dotation inflation initiale et 0,3md€ de solde pour l’évolution des tarifs.

S’ils sont à saluer, ces financements additionnels demeurent bien inférieurs à la réalité de l’impact de l’inflation sur les coûts des établissements de santé. Dans ce contexte, l’ensemble des fédérations publiques et privées appellent à une nécessaire révision de l’ONDAM à hauteur d’au moins 1,5md€ pour la seule inflation. A cette évolution inflation doit venir s’adosser le financement de revalorisations salariales pour maintenir le pouvoir d’achat de nos professionnels dans un contexte de crise d’attractivité des métiers du soin. La réalité du besoin est ainsi de 2,5 md€ pour la révision de l’ONDAM 2023.

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Un jour sans fin

Comme dans le célèbre film « Un jour sans fin », les acteurs de santé ont l’impression de revivre inlassablement le même scénario : depuis un an, nous avons multiplié les signaux d’alarme, notamment au regard des conséquences de l’inflation sur la soutenabilité financière des établissements de santé. Tout ce que nous avions anticipé s’est réalisé, et a même dépassé nos craintes : une étude sectorielle étayée montre qu’en l’état, 53% des cliniques et hôpitaux privés seront en déficit en 2024, avec une capacité d’investissement réduite de 75%…

lire plus

Un centre de chirurgie ambulatoire autonome

Pilier du groupe GBNA Santé, la Clinique d’Arcachon a inauguré en janvier, CapDune, son nouveau Centre de chirurgie ambulatoire autonome au sein du Pôle de Santé d’Arcachon. Marquant le paysage médical du territoire, cet événement majeur symbolise l’engagement continu du groupe envers l’innovation et l’excellence pour des soins de santé de proximité.
Cette inauguration a rassemblé les acteurs impliqués de son écosystème : personnel soignant et administratif de la Clinique et du Pôle de Santé, direction générale et directions des autres établissements du groupe, praticiens, partenaires, élus et autorité de tutelle.

lire plus
Share This