3 mai 2023
Neurochirurgie : l’hôpital Privé du Grand Narbonne réalise avec succès sa première corpectomie cervicale
L'Hôpital Privé du Grand Narbonne (HPGN), à Montredon-des-Corbières, a réalisé sa première corpectomie cervicale ...

L’Hôpital Privé du Grand Narbonne (HPGN), à Montredon-des-Corbières, a réalisé sa première corpectomie cervicale en février dernier : une avancée neurochirurgicale majeure dans l’Aude

L’intervention vise à traiter les pathologies de la colonne cervicale, telles que les tumeurs osseuses (métastases vertébrales généralement), les fractures vertébrales et les déformations vertébrales. Elle permet une décompression complète de la moelle épinière cervicale. Cette intervention chirurgicale a été menée avec succès par le Dr Abed Rabbo, neurochirurgien expérimenté et formé au Canada, et a permis de traiter efficacement une compression de la moelle épinière cervicale. Elle a été possible grâce à l’acquisition du moteur Stryker et du microscope opératoire

En ce qui concerne le déroulé habituel de l’intervention, la corpectomie cervicale est réalisée sous anesthésie générale. Le chirurgien commence par faire une incision sur le cou pour accéder à la colonne vertébrale. Ensuite, la ou les vertèbres cervicales sont enlevées soigneusement, et une cage est utilisée pour remplacer les vertèbres manquantes et stabiliser la colonne vertébrale. Une ostéosynthèse par vis est nécessaire en complément.

La nouveauté de cette intervention est l’utilisation d’une cage de corpectomie nouvellement commercialisée en France. Celle-ci est expansible, ce qui permet de réduire en sécurité les déformations cervicales en cyphose et permet une adaptation parfaite à l’espace laissé vide par la corpectomie. D’autre part, cette cage porte une plaque vissable intégrée, ce qui assure une solidité du montage et réduit drastiquement le risque de déplacement secondaire de la cage. Une autre nouveauté du matériel est l’utilisation de vis à extrémité ouverte qui s’élargit dans le corps vertébral, réduisant le risque d’arrachement de matériel.

En plus de cette réussite, l’HPGN a pour objectif de développer davantage ses activités en neurochirurgie en proposant la chirurgie intra-durale (notamment pour les pathologies telles que les neurinomes et méningiomes lombaires) et la chirurgie mini-invasive qui diminue la morbidité opératoire.

Ces éléments démontrent l’engagement de l’hôpital privé du Grand Narbonne à offrir des soins de qualité supérieure à ses patients souffrant de pathologies complexes de la colonne vertébrale et du système nerveux central, et à s’assurer que les dernières technologies médicales sont disponibles sur place. Ces avancées techniques en neurochirurgie permettent de fournir des soins plus efficaces et plus personnalisés aux patients, tout en améliorant leur qualité de vie.

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – La santé « en haut de la pile » ?

La donne se précise pour la monde de la santé, avec la nomination de Catherine Vautrin comme ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités. En renouant avec la tradition des grands ministères sociaux, le périmètre ainsi défini est prometteur, propice à dépasser les cloisonnements et à éviter que les sujets ne sombrent dans quelque vortex sur le chemin…

lire plus

Le patient, au cœur de la clinique Pasteur

A la clinique Pasteur, le patient est placé au cœur du fonctionnement. Et pour proposer une
expérience patient la meilleure possible, il faut accompagner sa prise en charge de façon globale,
tout au long de son parcours, médical et non médical et prendre en compte le retour d’expérience pour améliorer nos pratiques. Pour concrétiser cette démarche, la clinique a créé une direction dédiée à la relation et à l’expérience patient : Accueil, information, préparation du séjour, services pendant le séjour, relation avec les représentants d’usagers, recueil d’expérience…

lire plus

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Un grand besoin de stabilité et de soutien

Au moment où je vous écris, nous attendons de savoir qui sera la, ou le, locataire à venir de l’avenue Duquesne. Pour les non-initiés, il s’agit de l’adresse du ministère de la Santé… Changement, continuité ? Rappelons que depuis la première élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République en 2017, ce ne sont pas moins de six ministres qui se sont succédé à cette responsabilité à ce jour, en comptant notre actuelle ministre titulaire du poste, Agnès Firmin Le Bodo.

lire plus
Share This