3 mai 2023
Neurochirurgie : l’hôpital Privé du Grand Narbonne réalise avec succès sa première corpectomie cervicale
L'Hôpital Privé du Grand Narbonne (HPGN), à Montredon-des-Corbières, a réalisé sa première corpectomie cervicale ...

L’Hôpital Privé du Grand Narbonne (HPGN), à Montredon-des-Corbières, a réalisé sa première corpectomie cervicale en février dernier : une avancée neurochirurgicale majeure dans l’Aude

L’intervention vise à traiter les pathologies de la colonne cervicale, telles que les tumeurs osseuses (métastases vertébrales généralement), les fractures vertébrales et les déformations vertébrales. Elle permet une décompression complète de la moelle épinière cervicale. Cette intervention chirurgicale a été menée avec succès par le Dr Abed Rabbo, neurochirurgien expérimenté et formé au Canada, et a permis de traiter efficacement une compression de la moelle épinière cervicale. Elle a été possible grâce à l’acquisition du moteur Stryker et du microscope opératoire

En ce qui concerne le déroulé habituel de l’intervention, la corpectomie cervicale est réalisée sous anesthésie générale. Le chirurgien commence par faire une incision sur le cou pour accéder à la colonne vertébrale. Ensuite, la ou les vertèbres cervicales sont enlevées soigneusement, et une cage est utilisée pour remplacer les vertèbres manquantes et stabiliser la colonne vertébrale. Une ostéosynthèse par vis est nécessaire en complément.

La nouveauté de cette intervention est l’utilisation d’une cage de corpectomie nouvellement commercialisée en France. Celle-ci est expansible, ce qui permet de réduire en sécurité les déformations cervicales en cyphose et permet une adaptation parfaite à l’espace laissé vide par la corpectomie. D’autre part, cette cage porte une plaque vissable intégrée, ce qui assure une solidité du montage et réduit drastiquement le risque de déplacement secondaire de la cage. Une autre nouveauté du matériel est l’utilisation de vis à extrémité ouverte qui s’élargit dans le corps vertébral, réduisant le risque d’arrachement de matériel.

En plus de cette réussite, l’HPGN a pour objectif de développer davantage ses activités en neurochirurgie en proposant la chirurgie intra-durale (notamment pour les pathologies telles que les neurinomes et méningiomes lombaires) et la chirurgie mini-invasive qui diminue la morbidité opératoire.

Ces éléments démontrent l’engagement de l’hôpital privé du Grand Narbonne à offrir des soins de qualité supérieure à ses patients souffrant de pathologies complexes de la colonne vertébrale et du système nerveux central, et à s’assurer que les dernières technologies médicales sont disponibles sur place. Ces avancées techniques en neurochirurgie permettent de fournir des soins plus efficaces et plus personnalisés aux patients, tout en améliorant leur qualité de vie.

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – En finir avec la politique à la petite semaine

« L’heure n’est plus aux oppositions corporatistes, mais au rassemblement des énergies qui fondent partout notre système de santé » : dans une tribune à l’Opinion le 3 mars, c’est dans cet esprit que Frédéric Valletoux positionne son action, et sa volonté de trouver avec les acteurs de terrain les solutions concrètes. Et de poursuivre : « C’est cet engagement de tous qui peut créer des synergies territoriales, entre la ville et l’hôpital, entre le public et le privé, entre les professionnels de santé ».

lire plus

Oncologie : une prise en soin innovante

La Clinique Supervaltech, établissement de soins médicaux et de réadaptations (SMR) situé près de Perpignan, propose une prise en charge novatrice des cancers dans le parcours de soins : l’onco-réhabilitation. Conçu par le Docteur Pesudo, gériatre et spécialiste en oncogériatrie, et son équipe, ce programme offre une approche globale et personnalisée aux patients tout au long de leur parcours oncologique, avant, pendant et après les traitements.

lire plus
Share This