6 décembre 2023
Surpoids et obésité : la place des outils connectés
Dans le contexte de lutte contre l’obésité, Elsan soutient et accompagne l’étude PEC dont l’objectif est d’analyser la place des outils connectés dans le suivi d’une chirurgie bariatrique à domicile. Peuvent-ils permettre une prise en charge (PEC) rapide des complications et réduire le nombre de patients perdus de vue pendant le suivi postopératoire ?

Surpoids et obésité : l’importance des outils connectés dans le suivi d’une chirurgie bariatrique 

Dans le contexte de lutte contre l’obésité, Elsan soutient et accompagne l’étude PEC dont l’objectif est d’analyser la place des outils connectés dans le suivi d’une chirurgie bariatrique à domicile. Peuvent-ils permettre une prise en charge (PEC) rapide des complications et réduire le nombre de patients perdus de vue pendant le suivi postopératoire ? Réponses grâce à cette étude est menée par le Dr Sergio Carandina, chirurgien viscéral, digestif et bariatrique en collaboration avec le Dr Adrian Marius Nedelcu, chirurgien bariatrique : tous deux exercent au sein du centre chirurgical d’obésité de la Clinique Saint Michel à Toulon. 

Parcours coordonnés et prise en charge personnalisée de l’obésité  

La nutrition, le surpoids et l’obésité sont considérés par les Français comme l’une des préoccupations principales en matière de prévention santé1. Et pour cause, le surpoids et l’obésité concernent près d’un Français sur deux. L’obésité est une maladie chronique complexe multifactorielle qui entraîne de nombreuses complications pour la santé. Les problèmes de poids sont liés à l’augmentation de risques cardiovasculaires, de maladies métaboliques (diabète, hypertension artérielle) mais aussi de conséquences articulaires comme l’arthrose. 

Elle est de plus en plus fréquente en France, tant chez l’enfant (21% des 8-17 ans sont en surpoids ou obésité) que chez l’adulte ; passant ainsi de 8,5% des adultes en 1997 à 17% en 2020. 

Depuis quelques années, la prise en charge de l’obésité a été intégrée dans les enjeux majeurs de santé publique. Elsan, avec 37 centres de chirurgie d’obésité, propose à ses patients des « parcours obésité » pris en charge par la sécurité sociale. Durant ces parcours, les patients rencontrent une équipe pluridisciplinaire (chirurgiens, médecins, psychologues, diététiciens, infirmières spécialisées…) en un minimum de temps. Ce parcours améliore la préparation à la chirurgie de l’obésité, dite bariatrique et permet un meilleur accompagnement et suivi du patient dans la durée pour le suivi post-opératoire. Le groupe souhaite ainsi diminuer la fracture sociale associée à l’obésité, en améliorant un accès à des soins de qualité et de proximité pour les patients.  5600 patients sont pris en charge chaque année. 

L’accompagnement des patients pendant et après la chirurgie grâce aux objets connectés 

L’étude PEC s’inscrit dans cette politique de lutte contre l’obésité. Elle est menée sur trois ans. Elle a démarré en novembre 2019 et se termine en ce mois de novembre 2023. Les deux objectifs principaux de cette étude sont d’évaluer la prise en charge rapide des complications et de réduire le nombre de patients perdus de vue pendant le suivi postopératoire grâce à l’utilisation d’objets connectés. 200 patients ont été inclus dans l’étude, dont l’âge oscillait entre 18 et 70 ans. Deux groupes ont été tirés au sort : un groupe de 100 patients, en postopératoire, utilisait des outils connectés, un pèse-personne et une montre connectée et les 100 autres avaient le suivi habituel. Les diverses informations cliniques habituelles (fréquence cardiaque, saturation en oxygène, tension artérielle, poids) étaient communiquées via une plateforme internet. Des visites de contrôle à la Clinique et au Centre Chirurgical de l’Obésité ont été également effectuées. 

Dr Sergio Carandina témoigne : « Cette étude randomisée (en aveugle) confirme l’intérêt d’utiliser des outils connectés dans le suivi du patient post chirurgie bariatrique. Dans les 15 jours postopératoires, 48 messages d’alertes ont été reçus avec la montre connectée. 30 patients ont été rappelés dont 26 patients ne présentaient pas de signes cliniques nécessitant une ré hospitalisation, 2 patients ont été réhospitalisés et 2 ont été vus en consultation. Dans le groupe « non connecté », 23 patients ont appelé ou ont été contactés en raison de symptômes apparus les 15 premiers jours postopératoires dont 13 patients ont été réhospitalisés ou ont été vus en consultation. Donc, les outils connectés ont permis de réduire significativement le nombre de réhospitalisassions (2 versus 7) et des consultations non programmées dans les 15 jours postopératoires.».  

Tout au long de l’année, Elsan accompagne ses praticiens pour développer ou poursuivre une activité de recherche clinique jusqu’à la valorisation de leurs résultats au travers de publications scientifiques. La recherche clinique au sein d’Elsan s’inscrit dans la mission que le Groupe s’est fixée :  offrir à chacun et partout, des soins de qualité, innovants et humains. Elle est un pilier incontournable et fondamental au service des patients, au service de l’excellence médicale d’aujourd’hui et des standards que cette même excellence imposera demain. Au cours des quatre dernières années, 851 médecins ont publié 2158 articles scientifiques. Depuis 2016, 352 projets ont été financés ou cofinancés, dont : 127 dans le cadre des campagnes d’appels à projets Elsan,  6 projets de promotion interne en cours et 219 études à promotion externe ont été menées dans nos établissements

Découvrez nos autres actualités sur le thème « Les cliniques et hôpitaux privés innovent »

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Renfort des urgences avec l’Hôpital privé Wallerstein

L’Hôpital Privé Wallerstein annonce la mise en place d’une quatrième ligne de Service d’Accueil des Urgences (SAU) pour la période estivale, du 6 juillet au 1er septembre inclus 2024. Cette initiative vise à renforcer l’équipe médicale et paramédicale des urgences, à réduire le temps d’attente en traumatologie et à améliorer la prise en charge des patients du nord du Bassin d’Arcachon, du sud du Médoc et de l’ouest bordelais.

lire plus
Share This