1 mars 2023
Un centre d’appareillage et d’expertise à la Clinique Provence-Bourbonne
Composé d’une équipe pluridisciplinaire : orthoprothésistes, médecins rééducateurs, kinésithérapeutes…

Structure polyvalente, le centre d’appareillage de la Clinique Provence-Bourbonne (Ramsay Santé), située à Aubagne (Bouches-du-Rhône) propose des soins médicaux, des services de rééducation et de confection de prothèses aux patients.

Situé au cœur de la Clinique Provence-Bourbonne, ce centre d’appareillage unique est composé d’une équipe pluridisciplinaire : orthoprothésistes, médecins rééducateurs, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, infirmières… Tous s’unissent dans un seul et même objectif : « apporter, grâce à ce partenariat, une prise en charge globale et experte aux patients amputés, au sein d’un lieu unique », explique le Dr Michèle Timsit, médecin rééducateur.

Un centre d’appareillage et d’expertise unique

Avec la création de ce centre, la Clinique Provence-Bourbonne, déjà reconnue dans la prise en charge en soins médicaux de réadaptation suite à un traumatisme ou un polytraumatisme, dispose d’un plateau complet d’évaluation et d’adaptation de l’appareillage. Elle propose désormais aux patients amputés des solutions pour améliorer leur qualité de vie de manière globale.

« Le centre est composé d’une salle dédiée au moulage des prothèses (réalisé par des scanners spécifiques, capables d’obtenir des données morphologiques), d’un atelier de montage (afin de monter les prothèses et de modifier leurs emboîtures), d’une salle d’évaluation clinique équipée d’un scanner de pointe (Insight, Adapttech) ainsi que d’une piste de marche pour optimiser les réglages des prothèses et réaliser des soins de kinésithérapie», détaille Bertrand Tourret, orthoprothésiste au sein BTC Orthopédie.

En France, l’établissement est le premier à utiliser un scanner de ce type : un dispositif d’évaluation d’emboîtures de prothèses dernier cri, équipé de capteurs de pression puissants. Ces derniers permettent d’obtenir des données quantifiées et, ainsi, d’améliorer le pronostic de marche des patients.

Une offre de soins de proximité mais aussi de recours

Le centre d’appareillage est organisé pour assurer l’accompagnement des patients hospitalisés au sein de la Clinique. « Cela permet d’offrir une offre de soins et une accessibilité reconnues par tous », explique Loïc Bancilhon, directeur général de l’établissement. « Le centre est également tourné vers l’extérieur et accueille les patients de toute la région dans le cadre de notre mission de suivi ou plus spécifiquement pour des avis sur des cas complexes, parfois avant la décision d’intervention chirurgicale », poursuit-il.

Établissement leader en termes d’innovation, la Clinique Provence-Bourbonne accueille plus de 300 patients amputés par an dans le cadre de ses activités de suivi, d’expertise ou d’hospitalisation. Les principales causes d’amputations sont d’origines traumatiques ou pathologiques : troubles de la circulation sanguine, infections, accidents, cancer…

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – En finir avec la politique à la petite semaine

« L’heure n’est plus aux oppositions corporatistes, mais au rassemblement des énergies qui fondent partout notre système de santé » : dans une tribune à l’Opinion le 3 mars, c’est dans cet esprit que Frédéric Valletoux positionne son action, et sa volonté de trouver avec les acteurs de terrain les solutions concrètes. Et de poursuivre : « C’est cet engagement de tous qui peut créer des synergies territoriales, entre la ville et l’hôpital, entre le public et le privé, entre les professionnels de santé ».

lire plus

Oncologie : une prise en soin innovante

La Clinique Supervaltech, établissement de soins médicaux et de réadaptations (SMR) situé près de Perpignan, propose une prise en charge novatrice des cancers dans le parcours de soins : l’onco-réhabilitation. Conçu par le Docteur Pesudo, gériatre et spécialiste en oncogériatrie, et son équipe, ce programme offre une approche globale et personnalisée aux patients tout au long de leur parcours oncologique, avant, pendant et après les traitements.

lire plus

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Un jour sans fin

Comme dans le célèbre film « Un jour sans fin », les acteurs de santé ont l’impression de revivre inlassablement le même scénario : depuis un an, nous avons multiplié les signaux d’alarme, notamment au regard des conséquences de l’inflation sur la soutenabilité financière des établissements de santé. Tout ce que nous avions anticipé s’est réalisé, et a même dépassé nos craintes : une étude sectorielle étayée montre qu’en l’état, 53% des cliniques et hôpitaux privés seront en déficit en 2024, avec une capacité d’investissement réduite de 75%…

lire plus
Share This