1 février 2023
Une prise en charge cancérologique globale au Centre d’Oncologie-Radiothérapie de la Clinique Sainte-Clotilde
Centre de référence et de haute technicité du traitement du cancer à La Réunion, le Centre d’Oncologie-Radiothérapie de la Clinique Sainte-Clotilde (Groupe de Santé CLINIFUTUR).

Centre de référence et de haute technicité du traitement du cancer à La Réunion, le Centre d’Oncologie-Radiothérapie de la Clinique Sainte-Clotilde (Groupe de Santé CLINIFUTUR),  qui existe depuis plus de 52 ans, dispose d’une prise en charge cancérologique globale. L’offre de soins cancérologique est renforcée par la structuration des soins support au sein d’une Unité de Soins Oncologiques de Support (USOS).

 l veille à l’amélioration de la santé de la population de par son engagement dans l’activité de la recherche clinique, et de par les thérapeutiques innovantes qu’il propose : hormonothérapie, thérapie ciblée, immunothérapie, radiothérapie en arc thérapie volumétrique par modulation d’intensité et radiothérapie en condition stéréotaxique, à l’aide notamment de ses équipements de radiothérapie de dernière génération.

L’Unité de Soins Oncologiques de Support (USOS) : Les soins de support se définissent comme “l’ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes malades pendant et après la maladie”. Ils sont mis en œuvre à la Clinique Sainte-Clotilde au travers des professionnels tels que la psycho-oncologue, le socio-esthéticien, la diététicienne…

L’USOS apporte une structuration en proposant :

  • Un lieu spécifique, distinct des lieux de traitements (chimiothérapie, radiothérapie), accueillant et agréable. L’objectif est que le patient s’y sente bien et hors du stress lié aux traitements. Les locaux, situés au sein de la clinique, comprennent 4 boxs de prise en charge, 1 salle pour la photo-biomodulation, 1 salle d’attente, 1 secrétariat et 1 bureau médecin. Le patient ne change pas de box ; ce sont les professionnels qui viennent à sa rencontre.
  • Une organisation des prises en charge : 6 demi-journées regroupant 4 à 5 professionnels  sont proposées afin de répondre au maximum aux différents profils de patients : cancer du sein, onco-gériatrie,…
  • Un large éventail de soins de support en accueillant sur le site des professionnels extérieurs qui apportent leur compétence : kinésithérapeute du sein, podologue, moniteur d’Activité Physique Adaptée (APA),…

La prise en charge démarre dès la consultation d’annonce médicale par un oncologue réalisée en début de parcours de chimiothérapie. Le patient est ensuite accueilli à l’Unité de Soins Oncologiques de Support où il lui sera présenté un Programme Personnalisé de Soins (PPS), déterminé avec l’oncologue et les professionnels des soins de support. Celui-ci est mis en place dès le début de la prise en charge. Il prend en compte la diversité des besoins selon le profil du patient, ainsi que celui de son entourage.

Le patient suivi dans l’USOS accède à une équipe pluridisciplinaire : oncologue, algologue spécialisé dans la douleur oncologique, infectiologue notamment pour la vérification du schéma vaccinal, infirmier(e) en photobiomodulation, infirmier(e) d’annonce, assistant(e) social(e), diététicien(e), psycho oncologue, socio-esthéticien(e), enseignant(e) en APA, préparateur(trice) en pharmacie, professionnels de la rééducation et réadaptation fonctionnelle

Un support de communication spécifique est remis au patient et présente les différents métiers de l’équipe pluridisciplinaire de l’USOS ainsi que le réseau de ville, indispensable dans la continuité des soins. Cette coordination du suivi et du traitement entre la clinique et le réseau externe finalise la prise en charge et permet éventuellement d’orienter le patient en rémission dans des parcours post-cancer: mobilité en rééducation spécialisée, ….

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Après les coalitions, l’action !

Si les cartes du jeu démocratique de notre pays sont largement rebattues, il serait aujourd’hui bien hasardeux de se livrer à des pronostics, tant sur le casting que sur les orientations politiques. Je me contenterai donc à ce stade de formuler le même vœu que la semaine dernière : celui de la victoire in fine du parti de la raison et de la modération, au service de l’intérêt général.

lire plus
Share This