11 juillet 2024
Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Après les coalitions, l’action !
Si les cartes du jeu démocratique de notre pays sont largement rebattues, il serait aujourd’hui bien hasardeux de se livrer à des pronostics, tant sur le casting que sur les orientations politiques. Je me contenterai donc à ce stade de formuler le même vœu que la semaine dernière : celui de la victoire in fine du parti de la raison et de la modération, au service de l’intérêt général.

Si les cartes du jeu démocratique de notre pays sont largement rebattues, il serait aujourd’hui bien hasardeux de se livrer à des pronostics, tant sur le casting que sur les orientations politiques. Je me contenterai donc à ce stade de formuler le même vœu que la semaine dernière : celui de la victoire in fine du parti de la raison et de la modération, au service de l’intérêt général.

Et de copieuses réserves de raison, il va falloir en disposer très vite, tant les délais de dépôt des textes budgétaires centraux que sont le Projet de Loi de Finances et le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale, sont courts… et les scénarios de blocage, multiples. Dans ce contexte, notre Fédération agira comme chaque année en responsabilité, en étant porteuse de propositions auprès de la représentation nationale. D’ailleurs, puisque nous demandons aux responsables politiques de trouver des terrains d’entente, il sera sans doute bienvenu que les acteurs de la santé sachent faire la même chose, en rédigeant des propositions d’amendements communes sur des enjeux partagés.

J’en profite pour adresser mes sincères félicitations aux députées et députés – elles et ils se reconnaitront ! – avec qui nous avions tissé des relations de confiance au service du système de santé, et qui ont été réélu.e.s dimanche soir : la FHP se réjouit que leurs compétences puissent continuer à servir notre pays.

Quant au ministre de la Santé, nous lui porterons deux dossiers majeurs. Le premier, commun aux cinq Fédérations hospitalières, est bien entendu la finalisation du Protocole de plurinannualité et de ses engagements réciproques, pour une mise en application effective dans les meilleurs délais : nous avons le besoin impérieux de nous extraire du court-termisme pour être au rendez-vous de la réponse aux besoins de santé. Le deuxième, c’est notre accord social dit « avenant 33 » : l’Etat s’est engagé à « trouver une solution », et notre détermination à obtenir les arbitrages financiers nécessaires à son application au bénéfice des professionnels de la Branche, est plus que jamais au rendez-vous.

Au-delà, nous serons partie prenante des travaux qui pourront être impulsés, sous réserve que ceux-ci s’inscrivent dans un esprit républicain d’inclusion, de tous les acteurs, de tous les statuts, de tous les patients. En cet été particulier, nous serons à disposition de nos interlocuteurs institutionnels pour y œuvrer. Alors, après les coalitions, mettons-nous vite au travail ! 

                                                                                                                        Lamine Gharbi

Découvrez tous les éditos du Président de la FHP

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Renfort des urgences avec l’Hôpital privé Wallerstein

L’Hôpital Privé Wallerstein annonce la mise en place d’une quatrième ligne de Service d’Accueil des Urgences (SAU) pour la période estivale, du 6 juillet au 1er septembre inclus 2024. Cette initiative vise à renforcer l’équipe médicale et paramédicale des urgences, à réduire le temps d’attente en traumatologie et à améliorer la prise en charge des patients du nord du Bassin d’Arcachon, du sud du Médoc et de l’ouest bordelais.

lire plus
Share This