Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Défendre l’hospitalisation privée pour défendre l’accès aux soins

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Onde de choc

L’annonce de « tarifs » indigents pour l’hospitalisation privée – en clair, nos financements pour 2024 – est une onde de choc pour notre profession et même au-delà, si j’en crois les multiples témoignages d’incompréhension et de soutien que je reçois depuis hier, émanant de personnalités et d’institutions très diverses. Et cela se comprend aisément : affaiblir à ce point, de manière assumée, un pan entier de l’hospitalisation dans notre pays porte forcément préjudice à l’ensemble de l’écosystème de santé… et en premier lieu aux patients.

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Défendre l’hospitalisation privée pour défendre l’accès aux soins

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Crise d’efficacité

Le Président de la République s’est livré hier à un exercice périlleux d’équilibriste devant plusieurs centaines de cadres de l’Etat, issus de tous les pans de la fonction publique : donner un coup de chapeau lorsque les politiques sont efficaces, dans un contexte de crises multiples ; tout en déplorant des promesses de simplification et de déconcentration non tenues.

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Défendre l’hospitalisation privée pour défendre l’accès aux soins

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – En finir avec la politique à la petite semaine

« L’heure n’est plus aux oppositions corporatistes, mais au rassemblement des énergies qui fondent partout notre système de santé » : dans une tribune à l’Opinion le 3 mars, c’est dans cet esprit que Frédéric Valletoux positionne son action, et sa volonté de trouver avec les acteurs de terrain les solutions concrètes. Et de poursuivre : « C’est cet engagement de tous qui peut créer des synergies territoriales, entre la ville et l’hôpital, entre le public et le privé, entre les professionnels de santé ».