26 avril 2023
Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – La santé, créatrice de valeur
Le contexte inflationniste touche durement les Français, les prix des produits alimentaires en constituant la manifestation la plus tangible dans leur quotidien.

Le contexte inflationniste touche durement les Français, les prix des produits alimentaires en constituant la manifestation la plus tangible dans leur quotidien. Dans ce contexte, allié à la contestation sur la réforme des retraites, le Gouvernement multiplie les références et les adresses aux « classes moyennes », qui porteraient sur leurs épaules le plus lourd du fardeau. Ce constat n’est pas nouveau, et de nombreux sociologues – Christophe Guilluy, Jérôme Fourquet – l’ont abondamment renseigné.

C’est cette « France périphérique » qui ressent davantage un sentiment d’abandon, de paupérisation des territoires, et de délitement des valeurs du service public. Sur cette fragilité prospèrent les populismes. Cela nous interpelle tous et plaide évidemment pour que les acteurs qui font la richesse des territoires, leur cohésion sociale et leur attractivité économique, soient reconnus et consolidés dans leur action : c’est le cas des établissements de santé privés, et du maillage territorial de santé qu’ils offrent aux côtés du secteur public.

Dans son interview au Parisien, Emmanuel Macron a eu cette formule quelque peu familière : « je me tape les corporatismes ». Il aurait sans peine pu rajouter : « et les visions idéologiques déconnectées des réalités », tant elles demeurent prégnantes alors que nous avons besoin de nous réunir et de coopérer sans a priori pour répondre aux attentes pressantes des citoyens.

Dans cette stratégie de reconquête de l’exécutif, on a vu apparaître un outil, un site internet, baptisé « En avoir pour mes impôts ». Objectif : donner à voir aux Français, au travers d’illustrations concrètes, la manière dont leur argent est dépensé, et lancer une consultation nationale au cours de laquelle ils seront appelés à donner leur avis sur l’utilisation de l’argent public, la qualité des services publics, les gisements d’économies possibles ou les postes de dépenses à privilégier.

C’est une démarche intéressante que cette communication sur la bonne dépense publique, et notamment sur la santé. Il ne faut pas penser que les citoyens sont indifférents à cette question, ils sont au contraire très soucieux de la qualité du « service au public », dont ils ont le sentiment qu’il se dégrade globalement. Poser et valoriser des modèles qui combinent efficience économique, qualité du service rendu et évaluation de ce service est donc fondamental. C’est ce que promeut et incarne de longue date l’hospitalisation privée, et c’est essentiel pour la soutenabilité de notre système de santé.

 

Lamine Gharbi

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Après les coalitions, l’action !

Si les cartes du jeu démocratique de notre pays sont largement rebattues, il serait aujourd’hui bien hasardeux de se livrer à des pronostics, tant sur le casting que sur les orientations politiques. Je me contenterai donc à ce stade de formuler le même vœu que la semaine dernière : celui de la victoire in fine du parti de la raison et de la modération, au service de l’intérêt général.

lire plus
Share This