15 décembre 2023
Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Merci !
Je veux exprimer toute ma reconnaissance aux adhérentes et adhérents de la Fédération de l’Hospitalisation Privée, qui m’ont réélu hier à 97,17% à la présidence de la FHP, avec un taux de participation de 90,34%.

Je veux exprimer toute ma reconnaissance aux adhérentes et adhérents de la Fédération de l’Hospitalisation Privée, qui m’ont réélu hier à 97,17% à la présidence de la FHP, avec un taux de participation de 90,34%.

Leur confiance m’honore. C’est une fierté pour moi que d’être le porte-parole, inlassablement engagé, des 1030 cliniques et hôpitaux privés : je puise dans leur engagement exemplaire au service de la santé des Françaises et des Français, toute la légitimité pour agir en faveur de notre profession.
Au-delà, ce score reflète la cohésion et l’unité de notre grande famille de l’hospitalisation privée, qui sait se rassembler et se mobiliser en toutes circonstances. Se mobiliser quand les moyens alloués ne sont pas à la hauteur des enjeux de soin pour notre pays, ou quand les professionnels de santé de notre secteur ne sont pas reconnus à leur juste mesure ; se rassembler pour répondre, en situation de crise comme en routine, aux besoins des populations et des territoires ; et surtout, se mobiliser au quotidien pour toujours davantage d’innovation, de qualité, de pertinence dans le soin.
Pour mon prochain mandat, j’ai de nombreux souhaits et autant d’ambitions, partagées avec les acteurs du secteur, et même souvent au-delà, comme en témoignent nos plaidoyers communs avec les autres fédérations hospitalières. Je vois parfois, sous des plumes pourtant érudites, des contre-vérités sur l’hospitalisation privée, parfois par méconnaissance, parfois par un reliquat de dogmatisme qui peine à battre en retraite : les Français, eux, ne s’y trompent pas, qui plébiscitent largement les établissements de santé privés.

J’ai la ferme intention de continuer, plus que jamais, à œuvrer en faveur de la pleine reconnaissance de nos missions, notamment sur les territoires les plus isolés, et en faveur de la considération des femmes et des hommes qui exercent en notre sein ; de réfuter les approches comptables et étriquées pour affirmer la santé comme un secteur « aux enjeux massifs », pour lequel « une accélération drastique » s’impose, pour reprendre les mots du Président de la République lundi ; et bien sûr, d’inscrire tout ceci dans un Service Public de Santé ouvert à tous, conformément à la devise de ma campagne : « Pour une hospitalisation privée au cœur du service public de santé » !

                                                                                                                         Lamine Gharbi

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Un jour sans fin

Comme dans le célèbre film « Un jour sans fin », les acteurs de santé ont l’impression de revivre inlassablement le même scénario : depuis un an, nous avons multiplié les signaux d’alarme, notamment au regard des conséquences de l’inflation sur la soutenabilité financière des établissements de santé. Tout ce que nous avions anticipé s’est réalisé, et a même dépassé nos craintes : une étude sectorielle étayée montre qu’en l’état, 53% des cliniques et hôpitaux privés seront en déficit en 2024, avec une capacité d’investissement réduite de 75%…

lire plus

Un centre de chirurgie ambulatoire autonome

Pilier du groupe GBNA Santé, la Clinique d’Arcachon a inauguré en janvier, CapDune, son nouveau Centre de chirurgie ambulatoire autonome au sein du Pôle de Santé d’Arcachon. Marquant le paysage médical du territoire, cet événement majeur symbolise l’engagement continu du groupe envers l’innovation et l’excellence pour des soins de santé de proximité.
Cette inauguration a rassemblé les acteurs impliqués de son écosystème : personnel soignant et administratif de la Clinique et du Pôle de Santé, direction générale et directions des autres établissements du groupe, praticiens, partenaires, élus et autorité de tutelle.

lire plus
Share This