7 juin 2023
Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Miser sur la confiance et l’esprit de responsabilité, le pari gagnant
Il y a plus de trois ans, les Fédérations hospitalières signaient avec la ministre de l’époque, Agnès Buzyn, un Protocole de pluriannualité ...

Il y a plus de trois ans, les Fédérations hospitalières signaient avec la ministre de l’époque, Agnès Buzyn, un Protocole de pluriannualité, assorti d’engagements respectifs. Au-delà de son contenu, ce Protocole inaugurait aussi une manière renouvelée d’envisager les relations entre les acteurs et la puissance publique : moins descendante, moins impérative, fondée sur la confiance entre des acteurs responsables. En clair, le contrat, plutôt que la contrainte.

Rapidement ensuite, est arrivée la déferlante Covid. Passée la sidération, il a bien fallu rompre avec les cadres et les habitudes, pour faire face à l’urgence… et miser sur l’intelligence collective des acteurs de santé. Moins de carcans, moins de rigidités administratives, mais de la facilitation, de la fluidité, de la confiance a priori. Et ça a fonctionné.

Les « Ségur de la Santé » ont par la suite porté des mesures de revalorisation des professionnels. Significatives, certes – nous l’avions dit à l’époque, mais qui n’ont pas résolu leur malaise profond, autour d’une aspiration à davantage de reconnaissance : là encore, moins de complexités technocratiques, du sens redonné aux missions, de l’écoute et de la considération. Bref, trouver les bons leviers pour susciter l’envie d’agir.

Je le dis souvent : confiance et reconnaissance sont les meilleurs atouts pour vaincre les corporatismes et activer les solidarités. Sinon, chacun campe sur sa conviction – plus ou moins fondée – d’être le bouc-émissaire du système, et se replie sur ses bases. Quand je demande pour l’hospitalisation privée un traitement équitable avec le public, je vise certes à obtenir une légitime considération des missions accomplies. Mais cela va au-delà : j’ai la conviction que c’est la bonne voie pour réussir la transformation de notre système de santé au service des patients.

Cet après-midi, le sénateur Alain Milon a d’ailleurs porté cette voix, en posant à la ministre Agnès Firmin-le Bodo une Question au Gouvernement sur les majorations de certaines indemnités horaires (nuit, heures supplémentaires…) au profit du seul secteur public, alors que l’engagement des professionnels de tous statuts est aussi remarquable et digne de tous les éloges.

Miser sur l’égale prise en compte de tous, sur l’esprit de responsabilité et sur la latitude d’initiative : telle doit être la ligne mélodique des débats sur la proposition de loi du député Valletoux, pour qui « la réforme du système de santé passe par la confiance dans les acteurs de terrain pour trouver des solutions locales au sein des territoires de santé ». La philosophie initiale du texte doit être préservée, et non dévoyée par des velléités de contrainte des acteurs, à rebours des enseignements de la crise sanitaire, et qui aboutissent à des résultats inverses de ceux escomptés.

Lamine Gharbi

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Un jour sans fin

Comme dans le célèbre film « Un jour sans fin », les acteurs de santé ont l’impression de revivre inlassablement le même scénario : depuis un an, nous avons multiplié les signaux d’alarme, notamment au regard des conséquences de l’inflation sur la soutenabilité financière des établissements de santé. Tout ce que nous avions anticipé s’est réalisé, et a même dépassé nos craintes : une étude sectorielle étayée montre qu’en l’état, 53% des cliniques et hôpitaux privés seront en déficit en 2024, avec une capacité d’investissement réduite de 75%…

lire plus

Un centre de chirurgie ambulatoire autonome

Pilier du groupe GBNA Santé, la Clinique d’Arcachon a inauguré en janvier, CapDune, son nouveau Centre de chirurgie ambulatoire autonome au sein du Pôle de Santé d’Arcachon. Marquant le paysage médical du territoire, cet événement majeur symbolise l’engagement continu du groupe envers l’innovation et l’excellence pour des soins de santé de proximité.
Cette inauguration a rassemblé les acteurs impliqués de son écosystème : personnel soignant et administratif de la Clinique et du Pôle de Santé, direction générale et directions des autres établissements du groupe, praticiens, partenaires, élus et autorité de tutelle.

lire plus
Share This