12 octobre 2023
Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Hospitalisation privée, un certain regard des Français
L’institut d’opinion Viavoice a réalisé une étude riche d’enseignements sur notre profession : elle montre que 78% des Françaises et des Français déclarent faire confiance à l’hospitalisation privée pour répondre à leurs besoins de soins, et 71% pour assurer des missions de service public, au service de l’intérêt général.

L’institut d’opinion Viavoice a réalisé une étude riche d’enseignements sur notre profession : elle montre que 78% des Françaises et des Français déclarent faire confiance à l’hospitalisation privée pour répondre à leurs besoins de soins, et 71% pour assurer des missions de service public, au service de l’intérêt général.

Quelles sont les principales raisons qui fondent cette confiance ? D’abord, la qualité : la qualité des soins prodigués (jugée même encore « en progression ») et la qualité des professionnels qui y exercent ; le caractère innovant, « à la pointe », du secteur ; et des établissements accessibles comme des professionnels disponibles, avec un satisfecit particulier sur les délais d’attente. Au regard de ces éléments marqués de confiance, 40% des Français souhaitent même que dans l’avenir, l’hospitalisation privée exerce un rôle plus important qu’aujourd’hui.

Il est intéressant de regarder les attentes des citoyens. Ce sont des attentes relationnelles, qui en disent long sur notre époque, autour d’un double souhait : souhait que notre système de santé soit davantage à l’écoute de la parole et de l’expérience des patients et de leurs proches ; souhait qu’une attention particulière soit portée à la santé et au bien-être au travail des professionnels, dans un contexte de pénurie de ressources humaines. Sur ces deux sujets, l’hospitalisation privée est largement créditée d’être attentive et engagée : 68% pour les professionnels, 72% pour les patients.

Récemment, de nombreuses mesures ont été particulièrement discriminantes à l’égard des cliniques et hôpitaux privés. Elles constituent une véritable « double peine » par rapport au contexte inflationniste qui majore lourdement les coûts de tous les établissements de santé. Les choses doivent changer, vite, car une profession appréciée par les Français, saluée pour la qualité des missions qu’elle accomplit, mérite soutien et considération.

 

Lamine Gharbi

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Une relation rénovée

Depuis de longues semaines, les femmes et les hommes de l’hospitalisation privée étaient mobilisés pour dire avec force leur refus de toute discrimination envers leur profession. Aux côtés des médecins libéraux, nous avons conduit un mouvement qui a suscité beaucoup d’adhésion et de sympathie. Une soixantaine de personnalités ont signé dans les Echos un manifeste de soutien, et notre pétition avoisine les 80 000 signatures.

lire plus
Share This