21 décembre 2022
Le groupement coopératif d’hôpitaux indépendants SantéCité fête ses 10 ans
SantéCité, ce sont 120 établissements indépendants dans toute la France qui, partageant des valeurs communes, ont décidé de se réunir en groupement coopératif.

SantéCité, ce sont 120 établissements indépendants dans toute la France qui, partageant des valeurs communes, ont décidé de se réunir en groupement coopératif. L’engagement pour la santé publique, l’excellence et l’innovation en santé, l’ancrage dans leurs territoires, le partage d’expérience ou une gestion tournée vers l’humain, voici quelques-unes des valeurs qui rassemblent ces établissements.

 

« C’est une grande fierté aujourd’hui d’être le président de SantéCité, qui rassemble des établissements innovants, engagés, unis autour d’une même vision de la santé. Chacun des établissements membres est très impliqué dans la vie locale de son territoire pour la santé publique, noue des partenariats avec la médecine de ville, les établissements publics, et ce groupement nous permet de partager nos expériences, de porter des actions au niveau national tout en conservant notre liberté. Nous nous investissons concrètement dans la santé de demain, grâce à la recherche, l’innovation, mais aussi la relation de confiance avec nos professionnels de santé» explique Stéphan de Butler d’Ormond, Président de SantéCité.

Avant SantéCité, il y a quelques années existait le « Club des 15 » : un réseau informel dans lequel certains dirigeants et professionnels d’établissements indépendants échangeaient leurs expériences, bonnes pratiques, conseils. Petit à petit, de nouveaux établissements souhaitant entrer dans ce « Club des 15 », le réseau a eu besoin de se développer de manière plus officielle : pourquoi ne pas s’unir pour porter leur vision de la santé ? C’est ainsi qu’est né SantéCité, il y a 10 ans : les établissements ont décidé de s’unir en groupement coopératif, afin de porter ensemble leur vision de la santé.

Deux entités sont également nées de ce rapprochement : SantéCité Achats, un groupement d’achat coopératif ; et GCS Sceri (Groupement de coopération sanitaire SantéCité enseignement-recherche) innovation, pour porter collectivement les activités de recherche de ses membres et leur donner plus de poids.

Les hôpitaux membres de SantéCité agissent sur la prévention de la santé publique au plus près des territoires, et travaillent avec les acteurs de santé, qu’ils soient publics ou privés, dans de nombreux domaines comme le cancer, l’endométriose, la néphrologie ou encore la naissance en partenariat avec les associations d’usagers (Ligue contre le cancer, Endofrance, SOS Préma…). En lien avec les collectivités locales, les ARS, les Hôpitaux Privés Indépendants développent également des partenariats forts avec les professionnels de ville, les établissements publics, associatifs, médico-sociaux et sociaux pour rendre accessibles à la population des prises en charge de qualité.

Le patient est au cœur de leur mobilisation et ils ne se sont jamais écartés des principes d’éthique. Ils progressent avec leurs équipes médicales et paramédicales sur ces sujets parce que les prises en charge évoluent et que les attentes sociétales des patients et des familles sont de plus en plus fortes.

Pour l’innovation et la recherche, beaucoup d’efforts sont déployés par les équipes médicales SantéCité sur la recherche clinique et les partenariats avec des start up innovantes dans le secteur de la santé, grâce auxquels SantéCité devient un acteur de plus en plus reconnu dans l’innovation en santé.

 

Aujourd’hui, SantéCité c’est : 

  • 120 établissements
  • 15 000 lits et places
  • 2 millions de patients, dont 500 000 passages aux urgences
  • 30 000 collaborateurs salariés dont 700 médecins salariés
  • 35 000 naissances dans les maternités
  • 7 400 médecins libéraux

Vous serez peut-etre intéressé aussi par :

Édito de Lamine Gharbi (Président de la FHP) – Hospitalisation privée, un certain regard des Français

L’institut d’opinion Viavoice a réalisé une étude riche d’enseignements sur notre profession : elle montre que 78% des Françaises et des Français déclarent faire confiance à l’hospitalisation privée pour répondre à leurs besoins de soins, et 71% pour assurer des missions de service public, au service de l’intérêt général.

lire plus
Share This